• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les installations à risque



......Les principales installations à risque sont les suivantes :

+ Circuit de distribution d’eau chaude sanitaire alimentant les douches

+ Les fontaines décoratives

+ Les équipements médicaux pour les traitements respiratoires par aérosols

+ Les bassins utilisés par la clientèle d'établissements de balnéothérapie, des thermes...

+ Les systèmes de climatisation et les tours aéroréfrigérantes


....................


 

......Les réseaux d’eau chaude sanitaire présentant des points critiques recensés au niveau de la réglementation sont particulièrement à risque vis-à-vis de la prolifération des Légionelles.
Une analyse de risque matérialisée par l’établissement d’un carnet sanitaire est donc nécessaire pour chacun de ces établissements, ainsi qu’un suivi analytique sur la base d’un plan d’échantillonnage approuvé. Les réseaux d’eau des grands bâtiments, des ERP, des locaux tertiaires ou de logement collectifs sont le plus souvent à risque.




...... L’autre grande catégorie d’installations à risque concerne les tours aéroréfrigérantes à voie humide, dans lesquelles l’eau à refroidir est en contact avec l’air ambiant.

...... L’air envoyé à contre courant est susceptible d’entrainer des micro-gouttelettes d’eau pouvant contenir des Légionelles.  Les bactéries sont alors disséminées dans l’environnement via les aérosols.

...................

Aujourd’hui, on dénombre en France 13700 tours aéroréfrigérantes dans 5780 établissements. Les tours aéroréfrigérantes sont toutes soumises à la réglementation des installations classées avec des exigences sévères  en matière d’entretien et d’exploitation et faisant l'objet d'une surveilance récurrente. Un suivi analytique régulier est également exigé à minima.

 

ACS -- Rue Loïc Caradec -- 56400 Pluneret -- Tél : 02.97.59.32.41 -- Fax : 02.97.59.32.76 -- info@controle-sanitaire.com